Une question que je retrouve souvent dans les forums dédiés au polyamour est:

« Ok, maintenant je comprends bien le polyamour. J’ai lu « La Salope Éthique », j’ai participé à pas mal de café poly, j’ai appris à maitriser la jalousie, j’ai bien fait mes devoirs… Maintenant, comment fais-je pour trouver des nouveaux partenaires? »

« À chaque fois que je sors chercher des nouveaux partenaires, je tombe sur des gens qui cherchent un mari. Et à chaque fois que je leur dis que je suis polyamoureux, je me fais taper sur les doigts! »  

Pour répondre à cette question, allons voir une méthode efficace pour trouver des nouveaux partenaires ouverts à des relations polyamoureuses.

1024px-cardthisisthelife

(source image)

Phase 1: faire fonctionner la loi de l’attraction.

Pour commencer, faisons travailler la loi de l’attraction. Nous devrons modifier notre état mental, pour arriver à l’idée que le polyamour est une modalité relationnelle tout à fait normale, qu’il n’y a rien de bizarre ou d’anormal à désirer des relations plurielles, et que donc notre proposition de relations plurielles est tout à fait légitime.

Pour cela, reprenons quelques concept que nous avons déjà examiné.

  • La monogamie ne fonctionne pas. Le partenaire potentiel qui vous propose de la monogamie, en réalité vous propose 5-10 ans d’ennui, suivis par un divorce. Et il a le courage de vous dire que sa proposition est meilleure que la votre?
  • La culture de l’amour, et les exercices pour s’en sortir. Dans le monde, il y a plein de personnes intéressantes, et qui seraient des excellents partenaires. Parmi eux, il y a aussi pas mal de personnes qui seraient intéressées par des relations plurielles.
  • Les cours pour apprendre à faire l’amour. Vous deviendrez tout de suite une personne beaucoup plus intéressante. Et comme bonus, vous vous retrouverez pendant le cours à faire l’amour de manière totalement didactique et a-romantique. Vous apprendrez ainsi qu’on peut très bien faire l’amour en dehors du contexte romantique standard, et continuer à vivre une vie tout à fait normale.

À ce point, vous êtes prêts pour commencer votre recherche.

Phase 2: trouver des nouveaux partenaires.

Maintenant vous êtes prêts! allons voir où et comment trouver des nouvelles personnes.

Une solution de facilité est celle d’approcher des autres personnes polyamoureuses.  J’ai eu pas mal de relations dans la communauté polyamoureuse francophone, j’ai même créé un groupe de rencontre polyamoureux, mais je ne recommande pas cette solution, et cela pour deux raisons:

  • De personnes qui se définissent polyamoureuses il y en a pas beaucoup. Et en dehors de Paris, il y en a encore moins. Donc, il y a des fortes chances que vous vous retrouverez avec quelqu’un qui a des goûts et des idéaux très différents des vôtres, et qui est avec vous seulement parce que vous êtes tous les deux polyamoureux.
  • La plupart des personnes polyamoureuses cherchent à établir des relations avec des autres polyamoureux. Vous vous retrouverez dans un groupe très petit et très connecté, où tout le monde est en relation avec tout le monde et où tout le monde sait tout de tout le monde. Si par hasard une relation se passe mal, vous vous retrouverez à vie entouré de vos ex. Il y a 3-4 ans je me suis retrouvé dans une telle situation: j’ai dû quitter toutes me partenaires et tous leurs amis et recommencer à zéro, et tout ça, juste pour une relation qui s’était mal passée. Ne faites pas la même erreur!

Une deuxième solution est celle d’approcher des personnes célibataires. Dans ce cas, vous devrez mettre en avant le fait que vous ne cherchez pas une personne à épouser: vous montrez que vous avez un projet de vie qui vous passionne, un entourage qui vous comble, peut-être aussi quelques amis qui sont un peu plus que amis… Bref, vous montrez que vous avez envie de commencer une nouvelle relation, mais vous n’avez pas besoin de commencer une nouvelle relation.

Tout ce message doit passer de manière indirecte. Vous ne parlerez pas de polyamour (parmi le non-polyamoureux, le mot a une connotation plutôt négative, style « soixante-huitard partisan de l’amour libre »), n’expliciterez pas le fait que vous ne cherchez pas une personne à épouser: vous mettrez l’accent sur vos projets de vie, sur vos prochains voyages, avec une petite mention de votre entourage, et le discours sera assez clair sans pour autant mettre la pression sur l’autre personne.

Une troisième solution est celle d’approcher des personnes mariées. Ou mieux, celle de se faire approcher par des personnes mariées. Dans ce cas, vous n’aurez besoin de faire presque rien: vous parlez de vos relations existantes, vous discutez de polyamour et de relations ouvertes, vous mettez par ici et par là des références aux cours de Tantra ou à la couleur des catelles au Cap d’Agde, et le message passera très bien. Ceux qui veulent vous approcher sauront où vous trouver.

1024px-glamour-agde

(le Cap d’Agde: De quelle couleur sont les catelles? – source image)

Ceux qui veulent se lancer dans cette démarche doivent quand même savoir que les relations avec des personnes mariées connaissent pas mal de hauts et de bas: la personne mariée culpabilisera pas mal, vous quittera plusieurs fois pour revenir chez son epoux, vous fera pas mal de faux plans, et se révélera au final très peu fiable. C’est pourquoi je ne recommande pas ce type de relation.

La quatrième, et dernière solution, est celle d’approcher des couples libertines. Dans ce cas, le côté « ouvert » de la relation passe très facilement, ce qui est plus difficile est trouver des personnes avec qui on s’entend bien: le milieu libertin est un milieu assez cru, et il faut faire beaucoup de sélection. Pour ce faire, j’ai développé ma petite technique:

  • aller sur un site de rencontre pour libertins.
  • sélectionner des personnes qui ont un profil assez bien rempli, et qui expriment sur leur profil un manque d’intérêt pour les proposition trop crues.
  • les contacter avec un message bien écrit, où on parle bien de qui on est, on décrit le type de personne qu’on aime rencontrer, on parle de l’importance de l’amitié… Dans ce message, ainsi que dans ceux qui suivent, on ne parle pas de sexualité, sauf si on est sollicité. Et même si on est sollicité, on reste toujours un ton plus bas que l’autre personne.
  • vu le niveau très basique et très direct des messages qui circulent d’habitude dans le milieu libertin, notre proposition se remarquera par sa fraicheur et son honnêteté. Au même temps, on fera de la sélection. Les gens qui cherchent des expériences fortes ne seront pas attirées par nous et tendront à partir.

Vous avez des autres idées? n’hésitez pas à les partager!

P.S. Dans mes écrits, j’essaie pour ce qui est possible de garder un style d’écriture neutre, ni masculin ni féminin. Dans ce cas, je sais que ces techniques sont efficaces pour les hommes qui cherchent des partenaires féminins, mais je ne peux pas assurer leur efficacité pour des femmes qui cherchent des partenaires masculins. Si vous êtes une femme avec des relations plurielles avec des hommes, contactez-moi, je serai ravi de connaître votre point de vue! 

 

 

Publicités