En général, les gens ont de la peine à me situer politiquement. Des fois je porte des idées de gauche, voire d’extrême gauche, pour ensuite enchainer sur des concepts de droite. Des gens ont été choqués me voir rédiger des business plan pour les écovillages, l’anarchisme ou la décroissance,  ou appliquer des stratégies de marketing à la recherche de partenaires polyamoureux.

20160816_163227

(Le business plan pour l’écovillage)

Cette incompréhension est due au fait que beaucoup de gens pensent que les idées de gauche et les idées de droite sont opposées: si on suit l’une, il faut forcement abandonner l’autre, et vice-versa. Au contraire, je crois que les idées de gauche et de droite soient complémentaires: on a besoin des deux pour pouvoir avancer.

Allons voir le concept plus en détail. D’abord, un peu de musique.

La Gauche a les idées.

Écologie, matériaux naturels, espaces piétons, supermarchés paysans, transports publics, vélos, relations plurielles, entreprises coopératives… La liste des innovations proposées par des personnes et groupes de gauche est presque infinie. La gauche est une vraie usine à idées: avec la moitié des idées venant des gens de gauche, on pourrait créer des projets intéressants pendant des années!

Face à l’inventivité débridée de la gauche, la droite fait pâle figure. Souvent, elle ne fait que répéter des concepts venant du début des années 60: des entreprises hiérarchiques avec un chef tout-puissant, un espace public fait uniquement pour les voitures, des relations hommes-femmes liées au rôles traditionnels. Pas d’idées qui fassent rêver, pas de futurs radieux, la philosophie de la droite est « pas de changements, on reste là où on connait ».

La Droite a les moyens.

Lors qu’on passe des idées à la réalisation, les rapports s’inversent. Dans cette phase, la gauche se perd totalement et part dans tous les sens, tandis que la droite reste focalisée sur l’objectif et met en pratique ses idées. Plus en détail:

  • La gauche continue à avoir comme objectif celui de changer le monde, la droite a maintenant comme objectif celui de rentabiliser ses idées.
  • La gauche cherche à rester dans une démarche collective et consensuelle. La droite procède souvent par initiatives individuelles, en rupture avec l’existant.
  • La gauche oublie souvent de réfléchir à comment ses idées vont générer de l’argent. La droite regarde toutes les idées du point de vue du retour sur investissement.
  • La gauche passe beaucoup de temps à recueillir des souscriptions et des financements publics pour la mise en pratique de ses idées. La droite cherche à rentabiliser rapidement ses idées.
  • La gauche travaille uniquement pour des gens qui ont les mêmes idées politiques qu’elle. La droite travaille pour tout le monde, indépendamment de sa couleur politique.
  • La gauche tombe souvent amoureuse de ses idées, et a de la peine a se débarrasser d’une idée devenue inutile et obsolète. La droite abandonne vite les idées qui ne fonctionnent pas.

Donc, pour avoir des idées intéressants et que fonctionnent, il faudrait avoir des idées de gauche, mises en pratique avec des moyens de droite. On aurait ainsi des changements de société importants, qui sont mis en pratique avec les moyens adéquats et qui permettent de générer de l’argent et de créer des places de travail.


P.S.

Pour passer vite à la phase pratique, je lance le:

Marketing de droite pour idées de gauche

  • Vous avez un projet innovant que vous voulez mettre en pratique?
  • Vous voulez créer une entreprise qui soit en accord avec vos valeurs et qui vous permette de vivre?
  • Vous aimeriez gagner de l’argent d’une manière qui fasse du bien à la planète?

Contactez-moi!

 

Publicités