Dans le billet précédent, je vous avais parlé de la communication comme un jeu de Volleyball, et je vous avais expliqué les deux règles fondamentales d’une communication bien réussie:

  • le déroulement: Service – Rebond – Rebond – Rebond – Conclusion
  • le rythme: chacune des deux personnes impliquées dans une conversation doit garder le même nombre de rebonds que l’autre personne.

Maintenant, rajoutons un autre niveau de complexité, avec les 6 niveaux de communication.

Les 6 niveaux sont:

  1. le retrait
  2. les rituels
  3. les passe-temps
  4. les activités
  5. les jeux psychologiques
  6. l’intimité

Le retrait est l’absence de communication. Vous êtes dans un train, avec des dizaines d’autres personnes, et tout le monde a un casque sur les oreilles, ou est plongé dans la lecture. Il y a beaucoup de monde, mais pas de communication.

Les rituels sont des communications standardisées. Vous croisez votre voisin, vous lui dites bonjour, vous échangez quelques mots sur la météo, et vous repartez chacun de son côté. Vous avez échangé quelques mots, mais vous n’avez communiqué aucun concept.

Les passe-temps sont des conversation sur des sujets variés, qu’on fait avec des nouvelles connaissances. Vous êtes à une fête, vous rencontrez une nouvelle personne à l’air intéressant, et vous faites un peu de conversation sur des arguments légers: voitures, vacances, travail, enfants… La conversation légère permet de vous faire une idée de l’autre personne, et voir si on est prêts à entretenir des conversations plus profondes.

Les activités sont des conversation finalisées à accomplir un résultat. Vous êtes dans une équipe en train de monter un moteur, et vous devez vous coordonner pour monter toutes les pièces dans le bon ordre. Il y a beaucoup de communication, et la communication reste factuelle: il n’y a pas d’émotions en jeu.

Les jeux psychologiques sont des conversation finalisées à énerver votre entourage. Vous avez envie d’une belle bagarre. Vous posez une question à l’apparence anodine, mais qui oblige votre interlocuteur à donner une réponse qui serait inacceptable pour vous. Vous lui reprochez que sa réponse est inacceptable, il est obligé de se défendre, et vous pouvez enfin commencer une belle bagarre. Vous êtes bien remontés l’un contre l’autre, vous avez gâché une occasion pour être heureux, mais vous vous sentez bien vivants et accomplis (d’ailleurs, les jeux psychologiques sont le passe-temps préféré des militants).

L’intimité est la communication honnête et sincère, quand chacun des interlocuteurs ouvre son cœur et accepte l’autre tel qu’il est. Cela implique une grande vulnérabilité des deux interlocuteurs, et peut se pratiquer seulement entre personnes de confiance.


Pour vivre une existence heureuse, il faut prendre conscience de ces 6 niveaux de communication, et savoir passer de manière fluide de l’un à l’autre. Notamment, il faut suivre ces trois règles:

  • Avec des nouvelles personnes et des connaissances, passer de manière fluide entre rituels, passe-temps, et activités
  • Dès que la conversation vire au jeu psychologique, abandonner la conversation et se mettre en retrait (si possible, quitter les lieux au plus vite). Si on ne peut pas partir, on peut essayer de rester sur le plan de l’activité.
  • Par le biais des passe-temps, trouver des personnes avec qui on peut pratiquer l’intimité.

Pour donner un exemple, reprenons la conversation du dernier billet (séduction sur Tinder), et analysons-la selon ces 6 types de communication.

  • Salut! (rituel)
  • Salut! (rituel)
  • Comment tu vas? (rituel)
  • Bien, et toi? (rituel)
  • Bien aussi. Je profite de la journée ensoleillée. (rituel – passe-temps)
  • cool, tu fais quoi? (passe-temps)
  • Je fais une balade au bord du lac. (passe-temps)
  • cool! j’aimerais bien aussi faire une balade, mais je ne connais personne par ici. (passe-temps)
  • Ok, si jamais la prochaine fois on pourra y aller ensemble. (passe-temps – activité)
  • Volontiers! Tu veux y aller quand? (activité)
  • Lundi à 16h, ça te va? (activité)
  •  Ok, à lundi alors! (activité)
  • à lundi. (activité)

Cela nous donne un premier schéma, la séduction.

La Séduction est une escalade, qui part d’un rituel, passe par un passe-temps, et se termine par une activité.

Dans les prochains jours, on parlera aussi des autres types de communication.

 

 

 

Publicités