Vous avez fait quelques années en entreprise, et le monde du travail dans son état actuel vous dégoute. Ou peut-être vous avez été une mère au foyer, vous vous êtes occupée pendant des années de vos enfants, et maintenant vous voulez sortir des quatre murs de la maison, redevenir indépendante financièrement, et peut-être mettre fin à une relation qui ne vous satisfait plus.

Donc, quelle meilleure occasion que devenir entrepreneur?

Le parcours entrepreneurial est un choix de vie qui réserve des grandes satisfactions, qui permet de bien vivre sa vie tout en gardant sa liberté. Par contre, il faut partir avec le bon pied, pour éviter de finir comme la dame ci-dessous.

Donc, allons voir les deux premiers pas pour devenir entrepreneur.


  1. Votre but doit être celui de gagner de l’argent. Beaucoup d’argent. 

Probablement vous vous voulez lancer dans l’une activité avec l’idée de faire quelque chose pour la planète, ou pour améliorer la condition féminine, nourrir l’Afrique subsaharienne, éradiquer le pouvoir de Monsanto ou pour soutenir une autre cause noble.

Maintenant, mettez toutes ces nobles causes de côté, et dédiez-vous à votre seul et unique but: gagner de l’argent.

Au fur et à mesure que votre but se réalise, vous pourrez réintroduire votre intérêt pour les différentes nobles causes, dans la mesure où il ne vous éloigne pas de votre but primaire, qui est de gagner de l’argent.

Pour mieux clarifier la question, il faut vérifier les conséquences des différents scénarios:

  • Si votre entreprise gagne beaucoup d’argent, mais est peu performante sur les critères socio-environnementales, la planète sera un tout petit peu plus malade (très peu, car on parle d’une toute petite entreprise), mais vous vivrez bien, confortablement en bonne santé.
  • Si votre entreprise est très performante sur les critères environnementales, mais continue à perdre de l’argent, la planète ira peut-être un tout petit peu mieux, mais vous serez à la rue.

2) Choisissez deux types de business. Un business de type football, et un business de type basketball.

Je vous avais parlé des concepts de Football et Basketball. Pour ceux qui sont nouveaux ici, je rappelle le concept:

  • Le Football est un sports où il faut faire beaucoup d’essais pour marquer un seul but, maximum deux, et où il y a un risque concret de ne pas marquer aucun but. Par contre, marquer un but est suffisant pour gagner la partie.
  • Le Basketball est un sport où on peut marquer un point pratiquement à chaque fois qu’on essaie, mais il faut pas mal de points pour gagner la partie.

Donc, dans votre projet d’entrepreneuriat, il faut un peu des deux. D’un côté il faut des projets ambitieux qui pourraient vous rendre riches et fameux, mais qui nécessitent potentiellement de beaucoup de temps pour devenir rentables, de l’autre il faut des projets plus petits, moins originaux, qui assurent la survie de l’entreprise pendant les creux de l’activité principale.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA(source image)

Faisons quelques exemples:

  • J’ai 2 business de type Football: un bureau d’architectes et une entreprise immobilière. À coté de ceux-ci, j’ai 3 business de type Basketball: Un est le service de Lifestyle Coaching qui est la raison d’être de ce site; Un autre est la peinture (je peins et vends des tableaux), et un dernier est la mise en place de campagnes publicitaires (site web, page facebook, newsletters, flyers) pour petits entrepreneurs.
  • Ma cousine, qui est architecte comme moi, travaille aussi également comme maquilleuse indépendante.
  • À Evolène, il y a l’Archipicier, un commerce qui fait office d’épicerie et de bureau d’architectes, et où on peut acheter au même temps des appartements et des fromages.
  • Plusieurs artistes (musiciens, peintres, sculpteurs, acteurs) complètent leur travail avec des missions en tant que enseignants.

Vous voulez vous lancer en tant que indépendants? Vous avez des questions sur votre modèle d’affaires? Contactez-moi!

Publicités