Chapitre 7

Clermont-Ferrand est née de l’union de deux villes, Clermont et Montferrand. Pour cette raison, les juifs de la ville se sont concentrés en deux pôles différents, un pour chacune des deux villes originaires. À Clermont, les quartiers juifs se trouvent au nord du centre-ville, à Fontgiève et au Montjuzet. À Montferrand, le Faubourg-des-Juifs se trouve entre le centre-ville et l’Hôtel de Région.

Fontgiève est à 10 minutes à pied de l’Hôtel ou nos amis séjournent, et c’est justement de Fontgiève que David décide de commencer la recherche de son oncle Uriel.

Chercher par internet n’est plus une option. Depuis la Guerre, le réseau internet est est disponible uniquement en Ile-de-France, et dans une petite partie des régions limitrophes. Le réseau mobile couvre une région un peu plus vaste, mais n’arrive pas au sud de Dijon. Donc, pour chercher une personne en Auvergne, il est plus facile de sonner à sa porte et demander des informations sur place.

Et c’est justement ça qu’il est en train de faire David. Il est parti de bonne heure de son hôtel, et il est en train de faire le tour de Fontgiève pour en savoir plus sur son oncle.

Le premier contact est avec un groupe de jeunes au maillot jaune et bleu, qui jouent au foot dans une rue.

« Uriel Wassermann? Le Rabbin? Bien sûr qu’on le connait, toute Clermont le connait! il habite Place de la Liberté, à côté du Palais de Justice. »

1280px-ghetto_28venice29_panorama
(source image)

Sur la Place de la Liberté, un groupe de personnes assises sur un banc ont vu passer Uriel Wassermann. « Il est allé à l’Hôtel de Région: comme tous les mercredis, il y a la réunion du conseil Fédéral ». 

« Merci! Il est où, l’Hôtel de Région? »

« Faubourg des Juifs 14 à Montferrand »

« Et pour arriver à Montferrand, comment je dois faire? » – demande David.

« Soit vous allez par là, et vous marchez une heure, soit vous prenez le Vélobus, ligne 1 ».

1024px-rue-montlosier-clermont
(source image)

L’arrêt du vélobus n’est pas très loin: 5 minutes de marche depuis la Place de la Liberté. David se pose à l’arrêt, et 5 minutes plus tard, un vélobus arrive.

« Bonjour! Est-ce que ce bus va à Montferrand? » – demande David au conducteur.

« Bien sûr! Vous montez? »

« Combien ça coûte? »

« 1 franc si vous pédalez, 10 francs si vous ne pédalez pas »

« ok, je pédale! »

8110779148_8efdd353a6_k_d
(source image)

L’ambiance à bord du vélobus est sympa et conviviale: le fait de pédaler tous ensemble rend les gens agréables et donne envie de lancer des conversations. Seul hic, le trajet est court, et beaucoup de conversations s’arrêtent au moment le plus intéressant.

« Ah, vous me disiez que, depuis la guerre, en Auvergne il y a très peu de pétrole? »

« Oui  parce que après la guerre… »

« PROCHAIN ARRÊT, DELILLE MONTLOSIER! » – crie le conducteur.

« oh désolé c’est mon arrêt! à bientôt, et bonne visite à Clermont! »

« Oui, comme notre amie vous disait, après la guerre, il était très difficile de trouver du pétrole, et le peu qu’il y avait servait pour l’armée, pour les trains, et pour les pneus. Et pour le reste, on a dû s’adapter. Par exemple, dans ce bus… »

« PROCHAIN ARRÊT, 1ER MAI! »

« … je disais, dans ce bus, on peut se déplacer sans consommer de pétrole. Et puis, si on pédale, c’est presque gratos! »

« Donc, en Auvergne, il n’y a pas de voitures?… »

« PROCHAIN ARRÊT, STADE MARCEL MICHELIN! »

« ici, ici, c’est Monferrand! » – crie tout le bus – « ici, ici, c’est Montferrand! »

« …Je disais, pas de voitures? »

« Oui, pas de voitures, mais beaucoup de pneus! Les pneus du Vélobus, les pneus des carrosses, les pneus de toute sorte de véhicules à énergie musculaire et animale… »

« PROCHAIN ARRÊT, MONTFERRAND – LA FONTAINE! »

« …et pourquoi les pneus? »

« les pneus, c’est un peu notre fierté nationale. On peut se passer d’essence, de plastique, deplein d’autres choses, mais sans les pneus, Clermont ne serait pas Clermont! »

« PROCHAIN ARRÊT, MONTFERRAND – HÔTEL DE RÉGION! »

David aurait voulu demander plain d’autres choses, mais sa destination est arrivée presque trop vite. Et maintenant, il se retrouve au Faubourg des Juifs à Montferrand, devant l’Hôtel de Région.

Chapitre 9

Publicités