Ce matin, je suis tombé par hasard sur le site d’une organisation qui offrait des services de planning familial. J’ai exploré le site, et plus j’allais de l’avant, plus je me suis rendu compte que quelque chose manquait.

(NOTE MÉTHODOLOGIQUE – ce billet ne vise pas une organisation en particulier, mais l’univers du planning familial en général)

Voici la home page du site.

Dans la home page, on trouve plein de choses intéressantes, et sur lesquelles je suis pleinement d’accord. Il y a notamment:

  • L’éducation à la sexualité (très bien: j’avais déjà écrit à ce propos)
  • L’avortement et la contraception (toujours utile)
  • Le SIDA et les MST (c’est toujours utile de savoir les éviter)
  • Les violences de couple (éviter les violences de couple est un des buts de la section « amours » de ce blog)
  • Les LGBTQI+++ (je ne suis pas toujours d’accord avec le mouvement LGBT, mais dans ma période de militantisme au sein des associations LGBT, j’ai appris plein de choses).

Ensuite, il y a des informations pratiques sur les permanences, les événements et les formations, ainsi que quelques informations générales sur le féminisme et son univers.

Par contre, il n’y a rien sur les grossesses, la famille, et la manière de la planifier.

Allons voir en détail ce qui sort des différents points ci-dessus:

  • L’avortement est un droit fondamental. Dès qu’on a une grossesse non planifiée, il faut avorter.
  • Le couple est un lieu de violence, et d’oppression de la femme de la part de l’homme.
  • Le plaisir sexuel est un droit fondamental. Seul problème, il faut souvent un partenaire du sexe opposé pour y arriver, et donc on tombe dans la même dynamique d’oppression systèmatique dont au point précédant.
  • Le rapport sexuel doit toujours s’accompagner des nécessaires mesures de contraception, pour éviter toute grossesse non désirée (rappelons-le, la grossesse non désirée est le mal absolu). Seule exception, le rapport sexuel pratiqué dans un couple stable (qui, par ailleurs, est un lieu de violence et d’oppression).
  • Pour sortir de tout cet ensemble de contradictions, devenez LGBTIQ!

Donc, pour tout individu qui s’approche de l’âge adulte, et qui se pose des questions concernant sa sexualité, seu deux approches sont possibles:

  • L’approche « Catholique – Manif pour tous« : la famille est un papa et une maman, l’avortement est un délit, et si à la fin on divorce, c’est ta faute.
  • L’approche « Féministe – Planning familial« : le couple est un lieu de violence, les grossesses non désirées sont le mal absolu, l’avortement est un droit fondamental, et devenir LGBT est la solution.

Il faut une troisième voie. Une voie qui puisse concilier:

  • Une sexualité épanouie
  • Une vie de couple et de famille tranquille, avec des rapports humains apaisés.
  • Une organisation familiale permettant d’accueillir des enfants, et de leur offrir un environnement sain.

Et c’est la construction de cette troisième voie que je veux explorer dans la section « Amours » de ce blog.